Plus de diversité dans le corps enseignant et la classe politique

Sondage des faîtières d'enseignants SER et LCH sur les antécédences migratoires des membres du Parlement fédéral et des cadres des associations d'enseignants.

Environ 50% des enfants de 7 à 14 ans grandissent dans un contexte d'immigration. Environ un quart des enfants de moins de 15 ans et donc aussi leurs parents ont un passeport étranger.

A peine 10% des politiciens et  respectivement 13% des cadres des organisations d'enseignants au niveau national ont des antécédences migratoires. On peut supposer que les autorités scolaires ont, au niveau local et cantonal, une composition similaire. Dans les hautes écoles pédagogiques (HEP), il y a moins d'étudiants issus de l'immigration par rapport aux autres hautes écoles ou universités.

L'écart entre la réalité des enfants et de leurs familles, par rapport à l'expérience  des organes de décision, des étudiants et des enseignants est donc considérable.

Les écoles sont le lieu le plus important pour l'intégration dans notre société. Les faîtières d'enseignants SER et LCH appellent à  atteindre une participation plus étroite des parents issus de l'immigration dans les questions d'éducation à tous les niveaux politiques.

La formation pour devenir enseignant est largement liée à l'identification avec la culture respective. Il n'y a pas si longtemps, si l'on voulait suivre  une formation d'enseignants, il fallait même avoir le passeport suisse. Les hautes écoles pédagogiques ont un nombre supérieur d'étudiants sans antécédence migratoire parmi les étudiants. L'accès à cette formation est doublement difficile pour les jeunes gens issus de l'immigration : ils doivent – en plus de cette identification implicitement attendue – maîtriser parfaitement les langues nationales. Par conséquent, il faut accroître l'attractivité de la formation des enseignants pour les étudiants issus de l'immigration.

Personnes de contact :

  • Samuel Rohrbach, Président SER, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., 079 251 22 42
  • Beat W. Zemp, Zentralpräsident LCH, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., 061 903 95 85

Situation

Beaucoup d’enfants issus de l’immigration

Plus d’un tiers des habitants de la Suisse présentent des origines étrangères. La plupart des travailleurs sont issus de l'immigration.

Les données statistiques récentes de l’OFS relatives aux antécédents migratoires au sein de la population en 2014 démontrent que plus de la moitié des enfants de 0 à 14 ans sont élevés aujourd’hui dans un contexte d’immigration.

Discussion

L’école en tant que lieu privilégié de l’intégration ?

La composition diverse des classes scolaires constitue à la fois un défi et une chance. Comment cette diversité des familles et des enfants se reflète-t-elle dans les organes politiques importants qui sont responsables pour notre politique d’intégration ? Avons-nous besoin de plus de personnel enseignant issu de l’immigration ?

Les deux organisations faîtières LCH et SER souhaitent recueillir les données statistiques et contribuer à l’animation du débat dans l’opinion.

Sondage

Sondage sur l’antécédence migratoire auprès du Parlement et des cadres des associations

Qu’en est-il de l’antécédence migratoire des 246 membres du Conseil national et du Conseil des États et des cadres des associations d'enseignants en comparaison aux chiffres publiés par l’OFS de la population ou des enfants de 0 à 14 ans ? En parallèle, les représentant(e)s de toutes les associations cantonales des organisations faîtières LCH et SER seront interrogés à ce sujet.

Définition

Migration et intégration – Indicateurs selon l’Office fédéral de la statistique

En Suisse, la population issue de la migration englobe les Suisses à la naissance dont les deux parents sont nés à l’étranger ; les personnes naturalisées et les personnes étrangères nées à l’étranger ; et les personnes naturalisées et les personnes étrangères nées en Suisse avec au moins un parent né à l’étranger.

La population non issue de la migration comprend les Suisses depuis la naissance nés en Suisse et nés à l’étranger dont au moins un des parents est né en Suisse, les Suisses naturalisés nés en Suisse dont les deux parents sont nés en Suisse et les étrangers de 3e génération ou plus.

On distingue les personnes qui ont immigré dans notre pays (migrants, 1re génération d’arrivée) et celles qui ont été concernées par l’expérience migratoire de leurs parents (descendants de migrants, 2e génération d’arrivée).

> Voir aussi : définition détaillée de la typologie selon l'Office fédéral de la statistique.

Plus des chiffres en un coup d'oeil sur le site de l'Office fédéral de la statistique :

Illustration: Population selon le statut migratoire

Illustration: Structure par âge de la population résidante permanente âgée de 15 ans ou plus, selon le statut migratoire et le sexe

1re génération

A l’exception des Suisses à leur naissance, dont au moins l’un des parents est né en Suisse, toute personne née à l’étranger est considérée comme issue de la migration de 1re génération. Ce groupe comprend ainsi :

  • les étrangers nés à l’étranger;
  • les Suisses à la naissance nés à l’étranger et dont les deux parents sont nés à l’étranger;
  • les personnes naturalisées nées à l’étranger.

2e génération

La 2e génération, c’est-à-dire les personnes issues de la migration nées en Suisse (477'000 individus), se compose

  • de personnes naturalisées,
  • des étrangers dont au moins un des deux parents est né à l’étranger
  • et des Suisses depuis la naissance dont les deux parents sont nés à l’étranger. 

Source : Office fédéral de la statistique

Participants jusqu'à aujourd'hui

Participants selon la fraction au parlement fédéral

V - Groupe de l'Union démocratique du centre

S - Groupe socialiste

RL - Groupe libéral-radical

C - Groupe PDC

G - Groupe des Verts

BD - Groupe PBD

GL - Groupe vert'libéral

Contact

  • Le sondage a été réalisé par l'agence :
  • ProjektForum AG
    Communication pour les questions sociales et politiques
    Kornhausplatz 14 - case postale 2839
    3000 Berne
  • 031 320 19 11
  • sondage@projektforum.ch
  • www.projektforum.ch

LCH

  • Dachverband Lehrerinnen und Lehrer Schweiz LCH
  • 

Zentralsekretariat
    Kulturpark
    Pfingstweidstrasse 16
    8057 Zürich
  • 044 315 54 54
  • www.LCH.ch

SER

  • SER – Syndicat des enseignants romands
  • Secrétariat général
    Av. de la Gare 40
    CP 899
    1920 Martigny 1
  • 027 723 59 60
  • www.le-ser.ch